L’HISTOIRE D’ARTHUR

Le goût savoureux du Southern Fried Chicken est purement l’idée de son fondateur Arthur Withers, qui a été inspiré par les saveurs qu’il a découvert au cours de ses voyages.

Né en 1935 dans l’East End de Londres, Arthur était le plus jeune de ses trois frères et deux sœurs. On était à l’étroit dans le logement à une pièce donc Arthur a passé la première partie de sa vie à dormir dans un carton au pied du lit de ses parents.

Arthur avait quatre ans quand la Seconde Guerre mondiale a commencé. La maison de la famille Withers se trouvait à seulement un demi mile de l’usine d’armements Woolwich Arsenal, cible régulière des bombardiers allemands. Sa vie se transforma donc rapidement en journées à jouer dans des rues bombardées et en nuits passées blottis dans un abri anti-aérien dans le simple espoir de survivre. Cette routine a continué jusqu’à ce que, une nuit, une frappe directe ne laisse que des ruines de briques en feu de la maison, et la famille Withers sans toit. Séparé de sa famille et de ses amis, Arthur fut évacué de Norfolk pour passer quelques années dans une ferme d’élevage de poules, apprenant à s’occuper et à élever les animaux qui, ironie du sort, feraient sa réussite.

À son retour à Londres après la guerre et après avoir cherché du travail, Arthur ne souhaita pas rejoindre l’armée, contrairement à la plupart de ses amis. Volontaire et désireux d’explorer de nouvelles choses, il abandonna également toute idée d’élevage fermier pour devenir un apprentis au sein de l’agence de presse Reuters sur Fleet Street. Il passa ensuite quelques temps dans un laboratoire d’encres d’impression, avant que son emploi comme contremaître dans une usine de chewing-gum ne prenne fin. Arthur décida finalement de partir et de rejoindre l’armée.

Après trois belles années à servir les forces armées, Arthur commença à vendre des éponges à récurer les casseroles : son premier pas vers le monde de la restauration. Toujours à la recherche de nouvelles opportunités, c’est à cette époque qu’Arthur développa le concept de « Bake & Take ». Il s’agissait d’un concept simple qui consistait à vendre de petits snacks chauds, tels que des tartes et des pommes de terre au four, qui complétait d’autres activités, même si ces activités n’étaient pas particulièrement orientées sur la nourriture, comme les stations essence ou les marchands de journaux. Ce concept s’est rapidement répandu en Europe, en Scandinavie et même jusqu’en Australie. Sa gestion a finalement été cédée à Wimpy International.

C’est au cours de cette période qu’Arthur est parti travailler comme représentant commercial d’une entreprise américaine : Barbeque King. Il déménagea alors à Reading avec sa femme et ses trois enfants. C’est en travaillant là qu’il a développé ses connaissances en matière d’équipements de restauration commerciale et a également créé une entreprise de vente d’équipements de restauration domestique, dirigée par sa femme dans une petite boutique. À cette époque, Arthur effectua plusieurs voyages aux États-Unis et découvrit les Fast Food et les équipements de restauration commerciale. Mais un voyage en particulier allait laisser une impression indélébile.

Au cours d’un voyage à Greenville, en Caroline, Arthur prenait son déjeuner du dimanche à son hôtel et s’est vu servir du poulet frit, un plat qu’il n’avait jamais goûté auparavant. Il en est tombé amoureux à la première bouchée. Il parvint à se procurer la recette et parti pour continuer son voyage dans les États du sud des États-Unis. Deux jours plus tard, il était à Montgomery, en Alabama, lorsqu’il s’est embarqué pour une croisière sur un bateau fluvial. L’image du bateau fluvial sur le Mississipi associée au goût du poulet frit fut la petite graine dans la tête d’Arthur, celle qui allait bientôt être à l’origine de la marque aujourd’hui mondialement connue Southern Fried Chicken.

En travaillant avec sa femme, il utilisa une partie de leur petit salon d’exposition pour présenter quelques barbecues domestiques, un produit qui commençait à peine à être connu au Royaume-Uni

Il exploita cette opportunité pour donner à son fils Andrew ses premières leçons d’entrepreneur : il le laissa dehors à l’entrée du magasin avec un barbecue et vendant des hamburgers et des hot-dogs afin d’apprendre la valeur de l’argent et le travail qu’implique la gestion d’une entreprise. Cela fut également un bon outil promotionnel pour les barbecues et, rapidement, le magasin commença à vendre plus de 3 tonnes de charbon par semaine. Forte de ce succès, l’entreprise s’installa dans un entrepôt avec un grand salon d’exposition et commença à importer et à distribuer des équipements pour les fast food américains.

C’est à cette époque que le commerce des fish & chip commença à décliner en raison de la croissance des chaînes de McDonalds et de KFC, et le restaurant anglais de plats à emporter traditionnel ne parvenait plus à suivre. Avec les restaurants de plats à emporter occupés à concurrencer les grands acteurs du marché et avec l’aide de son fils Andrew, la marque Southern Fried Chicken passa de l’état d’idée à l’état de projet en développement. Travaillant dans le garage de la famille, après de nombreuses nuits forcés de se déshabiller avant d’avoir le droit de rentrer dans la maison avec toute la farine qu’ils avaient sur eux à cause des expériences de mélange d’ingrédients, la recette et les procédés de Southern Fried Chicken qui sont toujours utilisés aujourd’hui étaient enfin mis au point. Le goût et l’image qu’Arthur avait vu tant d’années auparavant dans le sud profond était nés pour former une marque.

Cependant, un coup de théâtre poussa la marque au-delà du succès : l’ajout des hamburgers au menu. Cela signifiait qu’au lieu d’avoir à choisir entre servir des émincés de poulet ou proposer un bar à hamburgers, les clients n’avaient qu’à se rendre dans un seul et même lieu et choisir l’un ou l’autre ! La réussite de ce concept s’est répandu plus vite que la famille ne le pensait et l’entreprise est bientôt devenue une franchise entièrement opérationnelle. Cela n’a pas été sans problème. Les équipements américains devenaient de plus en plus chers à l’importation. Aussi, pour lutter contre cela, Arthur a ajouté une corde à son arc en créant un département responsable de la fabrication dans son entreprise : la marque Vizu était née. Cette solution alternative anglaise et plus économique que les produits américains s’est très bien vendue en grandes quantités à travers l’Europe et les produits de cette gamme se sont également étendus afin de pouvoir être proposés à différents groupes tels que les aires de restauration et les cinémas.

En 1983, Southern Fried Chicken a installé ses bureaux là où ils sont encore aujourd’hui, avec son propre site de fabrication. Grâce à un travail acharné fourni par les employés ainsi que les franchisés, la marque Southern Fried Chicken compte à présent plus de 700 restaurants dans plus de 70 pays dans le monde entier. Quant à la gamme Vizu, elle se compose actuellement de 100 produits et le département de recherche et de développement continue d’en ajouter régulièrement. Même si la croissance de Southern Fried Chicken l’a dépassé, le fils d’Arthur, Andrew, a lui aussi grandi. Il vient de prendre la barre de navire propulsé par son père et a l’intention de naviguer bien plus loin que la ligne d’horizon.

Si vous avez vous aussi ce même esprit entreprenant qu’Arthur et le désir de réussir, alors n’hésitez pas et contactez-nous.

Un voyage en particulier laisserait une impression inoubliable à Arthur : l’image du bateau fluvial sur le Mississipi associée au goût du poulet frit.

Cela signifiait qu’au lieu d’avoir à choisir entre servir des émincés de poulet ou proposer un bar à hamburgers, les clients n’avaient qu’à se rendre dans un seul et même lieu et choisir l’un ou l’autre !

Unit 1, Headley Park 9, Headley Road East,
Woodley, Reading, Berkshire, England, RG5 4SQ

Tel: +44 (0) 118 944 1100
franchisingexpert@ffsbrands.co.uk